Le Double discours de Lhaj Thami Breze

Lhaj Thami Breze pic

Bon alors, on récapitule !

Le Waqf est une donation faite à perpétuité par un particulier à une œuvre d’utilité publique, pieuse ou charitable. Le bien donné en usufruit est alors placé sous séquestre et devient inaliénable.

Mais entendons par là que même si l’aumône est obligatoire pour tout musulman solvable, le waqf est facultatif.

A cette définition, Lhaj Thami Breze, président de l’UOIF, ajoute que c’est comme « un fond de dotation au service d’une cause noble ».

De ce fait, le directeur général présenté ci-dessus accompagné de ses salariés ainsi que des bénévoles, veulent faire évoluer ce concept en apportant leur expérience, leur façon de penser et agir dans trois domaines diverses. Le premier concerne l’enseignement privé musulman, le second est de pouvoir récolter assez de dons afin de donner des bourses aux futurs imams qui connaissent le texte et le contexte dans le but d’apprendre aux musulmans à bien connaître le Coran et la société dans laquelle ils vivent pour le « bien vivre ensemble ».

Ok… Tout ceci est très joli, très touchant même, mais, peut-on parler une seconde des bourses qui sont donnés à des personnes qui se disent Imam et qui ne le sont pas du tout ?

Je ne prendrai qu’un exemple, parmi tant d’autres… Réfléchissons…

Ah tenez, Hassan Chalghoumi, vous savez, l’imam surmédiatisé de Drancy il y a quelque temps.

J’aimerai éclaircir quelque chose, pourquoi, si monsieur Breze s’assure de l’entrée de chaque imam, comme il l’affirme si bien, Hassan Chalghoumi nous apparaît-il comme un personnage énigmatique ?

Il a été à un moment le nouveau porte-parole imposé des musulmans de France. Oui, je répète : imposé !

Je vous rafraîchis la mémoire, il prétendait défendre un « islam de France » en osmose avec les lois de la République, mais il n’a, semble-t-il, pas fait l’unanimité.

Tagui à la tête, barbichette assez discrète, il était très à l’aise devant les caméras, bien qu’il ne maîtrise pas très bien la langue.

Si je ne me trompe pas, son père est algérien et sa mère tunisienne.
Il a débarqué en France en 1996.

Le problème se pose alors quand beaucoup se pose la question : au nom de qui s’exprime-t-il ? A entendre les commentaires de certains musulmans, l’imam de Drancy ne serait pas du tout « représentatif de la communauté musulmane », ou encore « Nous ne le connaissons pas, nous ne savons rien ou presque rien de lui ».

Je ne sais absolument pas pourquoi Lhaj Thami Breze l’a soutenu durant des années, que cachaient-ils tous les deux ?

Bon d’accord, j’admets sans grande difficulté que le charismatique Chalghoumi aime s’exprimer devant la foule. Dès qu’il avait une invitation à une émission, l’imam les acceptait sans que l’on ait besoin d’insister.

Mais Breze demande de l’argent aux gens de sa communauté pour un mec critiqué par la même communauté, et qui de fait, est représentatif des musulmans seulement pour les médias et certains responsables politiques qui ferment encore les yeux en y voyant un espoir de la non-islamisation de la France.

Et grâce à notre cher ami Lhaj, des tensions apparaissent bien évidemment étant donné qu’il est hors de question qu’un imam soit assigné par des non-musulmans d’un côté et d’un musulman perché de l’autre, pour représenter leur communauté. Même Farid Hannache, ancien conseiller d’Hassan Chalghoumi, est sorti de l’ombre et a balancé des informations sur celui qu’il qualifie de « faux imam de Drancy »

Ou alors…
Lhaj Thami Breze serait de mèche avec le gouvernement français ? Je ne vois que cette solution, il se pourrait qu’il travaille avec eux. Mais connaissant son vice et son intelligence, il pourrait être le tourne-vice.

J’explique : La France croit le tenir en lui permettant d’être soutenu par son gouvernement à la condition qu’il soutienne un « imam » (s’il est vraiment imam) particulièrement modéré pour essayer de faire baisser les tensions. Mais, notre cher Lhaj Thami Breze ne croit pas si bien faire. En effet, plus il se montre sous les projecteurs, plus il a de l’influence sur sa communauté pour faire passer les messages des faces cachées de l’iceberg.

Ahah ! Trop fort ce mec ! Mais tellement dangereux…